La gazette de la Bande

LE BLOG

Création d’entreprise : l’importance du business plan

Dans le cadre d’une création d’entreprise, quel que soit le domaine d’activité, la réalisation d’un business plan reste une étape incontournable. Aujourd’hui avec la Bande on se penche sur l’importance du business plan en tant qu’entrepreneur !

QU’EST-CE-QUE LE BUSINESS PLAN ET A QUOI SERT-IL ?

Le business plan (appelé aussi « plan d’affaires ») est un document écrit qui détaille tous les éléments caractéristiques d’un projet de création ou de reprise d’entreprise. Même si certains projets peuvent voir le jour sans business plan préalable, ce document complet et précis vous sera d’une grande aide à la fois au moment de la création de votre entreprise mais également pour lors de son développement.

Il permet de rassembler et structurer ses idées afin de démarrer dans les meilleures conditions. En effet, pour pouvoir décrocher vos premiers clients, il sera indispensable d’être au point sur votre offre mais surtout de connaître vos cibles, vos concurrents, votre marché afin d’établir une stratégie commerciale adéquate.

Et oui, être un chef d’entreprise c’est devenir un véritable couteau-suisse car, en plus de votre métier, vous devrez aussi gérer la partie communication, administrative, comptabilité, commerciale…
La partie financière du business plan vous permettra quant à elle de surveiller l’évolution de l’entreprise à 1, 2 et 3 ans et de faire les ajustements nécessaires.

De manière plus globale, il permet d’avoir du recul sur votre projet et de valider chaque étape de la « construction de votre entreprise » : en avançant pas à pas et en balayant chaque élément point par point, vous pourrez vous poser les bonnes questions et orienter vos choix. En effet, il est toujours préférable de ré-ajuster votre offre avant le lancement plutôt que quelques mois après votre immatriculation, alors que vous serez en plein développement commercial par exemple…

Bien entendu, ce document vous servira également à convaincre d’éventuels partenaires notamment votre banquier si vous avez besoin d’un prêt. Il vous sera demandé pour vérifier la viabilité de votre projet et son déploiement. Plus vous serez convaincant lors de votre entretien (en expliquant clairement votre projet, votre valeur ajoutée, vos compétences…) et plus votre business plan sera bien ficelé, plus vous aurez de chances de décrocher un financement.

QUE CONTIENT LE BUSINESS PLAN ?

Le business plan est un document structuré qui s’organise en plusieurs parties :

> VOUS ET VOTRE PROJET

Dans cette 1ère partie, vous devez vous présenter, dire qui vous êtes, où vous en êtes de votre parcours professionnel et expliquer brièvement votre idée. Vous devez expliquer ce qui vous pousse à vous lancer, votre motivation, la genèse du projet…

> VOTRE OFFRE (PRODUITS/SERVICES)

C’est la partie au sein de laquelle vous devez réfléchir précisément à votre offre de produits et/ou services. Lorsque vous prospecterez vos premiers clients, il sera indispensable de bien connaître votre offre pour pouvoir la vendre : que vendez-vous ? Sous quelle forme ? Que contient votre offre ? …

> VOTRE MARCHÉ ET VOTRE ENVIRONNEMENT

Il est important d’analyser le marché au sein duquel vous allez évoluer et de connaître vos concurrents. Vous pouvez très bien être sur plusieurs marchés à la fois mais quoi qu’il en soit, vous devez connaître chacun d’eux et comment ils se comportent (en déclin ? en plein essor ? leurs atouts ? comment évoluent-t-ils et pourquoi ? etc.)

Concernant vos concurrents, il est conseillé de les lister et de savoir qui ils sont. Cela vous permettra de mieux comprendre leurs points forts et leurs points faibles et de vous positionner de la meilleure des façons par rapport au marché et à ses évolutions.

> VOTRE STRATÉGIE COMMERCIALE

Être au point sur son offre signifie également être au point sur sa cible. « Quand on vend tout à tout le monde, on ne vend rien à personne ! »

Dans cette partie, posez-vous les bonnes questions : qui est mon client type ? pourquoi ? quels sont les besoins de ma cible ? comment se comporte-t-elle ?
Plus vous connaîtrez votre cible (si elle est multiple, posez-vous les questions pour chacune), plus vous pourrez adapter votre offre à ses besoins et surtout cela vous aidera à développer votre stratégie commerciale.

Les bases d’une bonne stratégie commerciale, c’est d’abord de définir ses points forts, sa politique de prix (dois-je m’aligner sur la concurrence ?ai-je une offre haut-de-gamme ? etc), ses canaux de distribution (comment je vends mon offre ?), son plan de communication (comment je fais connaître mon offre).

> VOTRE PRÉVISIONNEL (PARTIE CHIFFRÉE)

Place aux chiffres ! Ça n’est certainement pas votre partie préférée non ? On le sait bien mais elle est pourtant tellement importante !

Dans cette partie, prévoyez vos ventes, votre stock pour ainsi élaborer un prévisionnel financier sur 1, 2 et 3 ans. Cela vous permettra d’avoir une vision sur plusieurs années de votre entreprise. Se fixer des objectifs peut aussi être une belle source de motivations !

Vous devrez y ajouter votre structuration du CA, la définition de votre seuil de rentabilité, votre plan de trésorerie… Si vous avez besoin d’aide, pensez à la BGE qui peut vous accompagner sur cet aspect : retrouvez notre article sur le sujet juste ici.

> PARTIE JURIDIQUE / FISCALE / SOCIALE

Dans une dernière partie, il sera temps de définir le statut juridique le plus adapté, de penser à votre choix de fiscalité, votre futur statut social… Société, micro-entreprise, EURL ? Le choix de votre statut sera un point important pour établir le fonctionnement de votre entreprise et vos obligations/possibilités de gestion et développement par la suite. Faire le bon choix en amont peut vous évitez bien des tracas et de la perte de temps par la suite.

SE FAIRE ACCOMPAGNER

Vous l’aurez compris, même si vous le redoutez, le business plan est un élément incontournable pour tout créateur d’entreprise, quel que soit le domaine d’activité.  Pour cela, il est conseillé de vous faire accompagner, si ce n’est à la réalisation complète de celui-ci, au moins sur l’aspect financier. Pensez à faire appel à des organismes spécialisés (BGE, CCI), rencontrez des conseillers, prenez rendez-vous avec des comptables, demandez l’avis de chefs d’entreprise de votre entourage…

Tous les commentaires sont bons à prendre pour avancer sereinement dans la construction de votre futur entreprise !

Portrait de freelance : Alexandra De Assunçao
Young, Wild & Freelance - l'histoire derriere le podcast

Related Articles