La gazette de la Bande

LE BLOG

10 déclics psychologiques pour passer au niveau supérieur

Dans le cadre du Freelance Boot Camp proposé par Freelance Boost, Bande à Part vous propose de dénicher quelques secrets pour être encore plus performant dans votre métier. Aujourd’hui, Hélène revient dans ses grandes lignes sur la deuxième conférence présentant dix déclics psychologiques pour passer au niveau supérieur avec Hind Elidrissi de Wemind. Prêts à faire vriller vos neurones ? C’est parti !

Les déclics “parcours”

On ne devient pas un indépendant aguerri du jour au lendemain mais quelques clés peuvent permettre de doucement y arriver. En voici quelques unes :

Lancez-vous rapidement 

Inutile de tergiverser, si ce n’est pas déjà fait, il est temps de vous lancer ! Ça fait peur, certes. C’est tentant d’attendre LE bon moment, sûrement. Mais exit les excuses, on passe à l’action. Il n’y a pas de secret, l’apprentissage passe toujours par la pratique. 

Lancez-vous le plus vite possible avec une première mission. Alors ce ne sera peut-être pas LA mission mais elle aura le mérite de vous lancer dans le grand bain et d’apprendre pas mal de choses au passage. À la fin de cette première mission, faites le bilan notamment sur votre mode de fonctionnement et votre tarification. Félicitations, vous voilà donc maintenant lancé, on compte sur vous pour continuer en appliquant les prochains conseils. 

Faites-vous conseiller par des freelances expérimentés

Vous débutez et vous connaissez d’autres indépendants qui se lancent également ? Vous vous dites que vous allez pouvoir en profiter pour vous entraider ? Fausse bonne idée ! Alors, loin de moi l’idée de vous interdire de leur parler mais vous pouvez trouver de bien meilleurs conseils : auprès d’indépendants qui, eux, sont expérimentés. 

Si vous demandez uniquement des conseils à des débutants, vous risquez de rapidement vous rendre compte qu’ils n’en savent pas plus que vous malheureusement. Pensez donc aussi à rentrer en contact et à vous entourer de personnes compétentes et reconnues comme telles. Bonne nouvelle : dans l’ensemble, les gens sont plutôt sympa donc au pire vous n’aurez pas de réponse. Ça se tente !

Réfléchissez à votre plan de carrière 

Une fois votre offre lancée et vos premiers clients trouvés, pas question de sombrer dans la routine ! Prenez régulièrement le temps de faire un pas de côté pour pouvoir vous projeter et reconsidérer votre plan de carrière. L’erreur serait ici de se reposer sur vos acquis. 

En tant qu’indépendant, ce qui compte c’est votre valeur sur le marché. De fait, on se trouve avec principalement deux variables d’ajustement : le marché et vous. Vous pouvez avoir envie de vous repositionner car ce que vous faites n’est plus ce à quoi vous aspirez. Le marché peut quant à lui ne plus être en demande des compétences que vous offrez. Dans les deux cas, ne vous laissez pas surprendre en faisant le point fréquemment sur vos envies et la pertinence (ou l’obsolescence) de vos compétences. 

Formez-vous 

S’il est bon de régulièrement se requestionner, il est aussi nécessaire de se former. La formation, c’est une façon simple pour faire progresser votre valeur sur le marché. C’est un investissement sur vous-même, une façon de progresser aussi bien sur des compétences techniques que sur du relationnel ou encore du développement personnel. Bref, l’idée c’est de devenir une meilleure version de vous-même, à titre professionnel comme personnel.

Les déclics “mindset”

Être indépendant c’est aussi adopter un certain état d’esprit, parfois bien éloigné du monde salarié. C’est ce qu’on va développer avec les 3 prochains déclics.

Liberté = responsabilité

Quelles que soient les raisons qui vous aient poussé à vous lancer, il y a fort à parier que vous avez des envies de liberté. Mais la liberté a un prix : celui de la responsabilité. En tant qu’indépendant, vous êtes responsable de tout ce qui arrive, de bon comme de mauvais. Vous devez prendre vos responsabilités et ne pas chercher une personne ou cause extérieure à incriminer. Et oui, vous ne pouvez pas dire que c’est plus à cause du patron car le patron, c’est vous !

Protégez-vous

Être indépendant, c’est également devoir être prévoyant. Les coups durs peuvent malheureusement arriver et il faut y être préparé. Votre statut ne prévoit pas les mêmes protections que les salariés, c’est donc à vous de vous parer à des situations potentiellement compliquées. Veillez à facturer davantage vos clients pour pouvoir vous mettre de côté un budget protection. Ce n’est pas l’aspect le plus réjouissant mais ça vaut vraiment la peine d’y penser. Vous vous remercierez plus tard.

Pensez collectif

Les indépendants exercent des métiers divers et variés si bien qu’il est parfois difficile d’y voir une unité. Ils ont cependant tout intérêt à rassembler leurs forces et leurs voix pour défendre ce statut qui est amené à évoluer fortement ces prochaines années. 

Il y a fort à parier que le taux d’indépendants explose prochainement. Avec ce nombre croissant, de nombreuses questions restent en suspens notamment autour de la montée en puissance des plateformes d’intermédiation qui les dépossèdent de la relation client. Enfin, les indépendants sont également en train de devenir une variable d’ajustement, ce qui les met directement en danger quand une crise économique frappera. Ce contexte incertain et en évolution constante invite à prendre conscience des enjeux globaux pour dessiner, ensemble, la façon de travailler en tant qu’indépendant demain. 

Les déclics “finances”

En tant que bons français, on a parfois tendance à bouder le sujet, à tort. On va maintenant parler d’argent !

Connaissez votre valeur

Définir votre offre et la valeur ajoutée que vous apportez, c’est essentiel mais connaissez-vous réellement votre valeur sur le marché ? Faites le bilan en vous demandant quelles sont vos compétences, quels sont les clients qui recherchent ces compétences, comment elles se monnaient sur le marché et où vous positionner pour trouver vos futurs clients. 

Plus vous allez évoluer dans votre métier, plus la valeur que vous allez apporter à vos clients va être élevée. Votre évolution professionnelle va donc naturellement se refléter dans vos tarifs que vous devrez revoir en conséquent à chaque grande étape de votre carrière. 

Faites-vous payer

Voilà maintenant un sujet délicat à aborder : se faire payer. Vous avez peur de vexer votre client ? Détrompez-vous : parler d’argent clairement et simplement va montrer votre professionnalisme. Soyez exigeant dès le départ sur vos conditions, en trouvant le juste équilibre en étant à la fois aimable et commercial mais aussi ferme et professionnel. 

Si un client ne respecte pas vos conditions, en ne vous versant pas l’acompte prévu par exemple, c’est peut-être le signe que ça ne vaut pas la peine de travailler avec. C’est surement frustrant sur le moment mais cela vous évitera de courir après par la suite pour être payé, s’il finit effectivement par le faire. Enfin, en cas de litige client, ne vous auto-flagellez pas. Prenez cela comme une opportunité pour apprendre sur la relation client, respirez profondément et repartez sur des bases saines pour la suite. 

Investissez dans votre résidence principale

Parce que vous ne travaillerez pas toute votre vie (en tout cas, on vous souhaite d’avoir la possibilité de ne pas pouvoir le faire), il est important d’anticiper en pensant dès à présent à la retraite. Vous pouvez bien évidemment mettre de l’argent de côté à cet effet mais vous pouvez aussi chercher à diminuer les dépenses le moment venu. Vous pouvez, dans cette optique, penser à investir dans votre résidence principale pour ne pas avoir à payer de loyer le moment venu et donc avoir un niveau de vie potentiellement plus élevé. 

Il n’y pas plus qu’à mettre en pratique ces dix déclics psychologiques et on vous lancer, maintenant bien armés, pour devenir l’indépendant que vous voulez être !

Fonds d'aide de 1500€ : conditions et démarches pour les indépendants
Démarcher des clients avec succes : l'approche a aborder

Related Articles