La gazette de la Bande

LE BLOG

L’indépendant, une espece en voie de développement

Le monde du travail ne cesse de bouger ! Télétravail, co-working, intrapreneuriat, de nouvelles formes d’organisation fleurissent dans le champ des actifs. En quête de sens et de liberté, on cherche à s’adapter.

Renouveau du travail : une quete de liberté

Nous sommes de plus en plus nombreux, désenchantés du salariat, de la hiérarchie traditionnelle ou simplement en quête d’une activité qui fasse sens pour nous, à tendre les bras à l’indépendance. 9 fois sur 10, devenir freelance est un choix. Le mot d’ordre qui nous fait tous rêver : la liberté. Pour certains, c’est synonyme de nomadisme et de voyages à l’autre bout du monde. Pour d’autres, c’est travailler de chez soi et être plus disponible pour sa famille.

Avec près de 50 000 personnes devenant freelances chaque année et l’émergence de nouvelles formes de travail tels que le slashing, le co-working, la mutualisation des compétences, l’intrapreneuriat… la mutation du monde du travail est bien réelle. Cette révolution, enclenchée par une génération en quête d’épanouissement professionnel, encourage les entreprises à s’adapter et les individus à concevoir leur job sur-mesure.

On voit d’ailleurs apparaître des Chief Freelance Officers dans certaines organisations pour capter et structurer la collaboration avec ces travailleurs non-salariés.

L’indépendance : un enjeu collectif

Ces nouveaux statuts, encore peu encadrés et soutenus par la loi, s’exposent à la précarité en l’absence de préparation, de méthodes et de connaissances. C’est pourquoi nous recherchons de plus en plus une émulation et une solidarité collectives pour nous entraider et nous soutenir dans les moments difficiles tels que le confinement.

Nous nous rassemblons à travers les communautés, plateformes, réseaux, groupes et les initiatives solidaires pleuvent. Côté entreprise, le schéma est ressemblant : 65% des salariés désirent aménager leur agenda avec du télétravail mais ils attendent aussi de leur employeur des échanges et de l’interaction.

Indépendance ou collectif ? Il n’est plus nécessaire de choisir. Le confinement l’aura prouvé : nous sommes la génération débrouille, qui sait trouver ses propres ressources tout en contribuant à une intelligence collective.

 

Avec pres de 50 000 personnes devenant freelances chaque année […] la mutation du monde du travail est bien réelle.

Quel avenir pour le travail ?

Mais alors qu’attendre de l’avenir ? Un monde rempli de freelances ? Des entreprises libérées ?
Notre pari : une troisième voie, entre le salarié et l’entrepreneur solitaire, pour le bonheur de notre besoin d’appartenance ! Elle se traduira notamment par la mise en place du télétravail (dès que techniquement possible), une horizontalisation de la hiérarchie, l’avènement du coworking et du coliving.

Dans une dimension plus psychologique, l’activité professionnelle deviendra davantage un moyen de s’accomplir plus qu’un gagne-pain. Les “bullshit jobs” seront délaissés au profit du retour à l’artisanat,
de la transition écologique et de l’économie circulaire.

Un métier riche de sens et d’impact, c’est ce que l’on peut vous souhaiter de meilleur.

Freelance : faire le bilan de son année
Déclarer ses impots en micro : pas a pas et astuces

Related Articles