La gazette de la Bande

LE BLOG

Portrait de freelance – Hello Nobo

La Bande part régulièrement à la rencontre d’entrepreneurs, tous domaines confondus, pour découvrir leurs parcours, avoir leurs retours d’expérience et échanger autour de la notion de freelance ! Cette semaine nous avons rencontré Nolwen d’Hello Nobo, graphiste indépendante à l’univers sensible et délicat.

– Tout d’abord, merci beaucoup Alix d’avoir pensé à moi pour cette interview, ça me touche ! –

Je suis graphiste, j’aide les femmes entrepreneurs à avoir confiance en leur projet et à développer leur activité en leur créant une identité visuelle alignée à leurs valeurs et à l’univers qu’elles veulent transmettre.

Depuis 2015, je tiens le blog Hello Nobo où je donne des conseils identité de marque et organisation. Je suis en pleine réflexion pour le faire évoluer et proposer plus d’articles dédiés aux graphistes pour partager mon expérience de freelance.

Pour l’anecdote, j’ai beaucoup hésité après le bac entre les filières design textile, design graphique ou architecture. J’ai finalement fait des études d’architecture, mais mon diplôme en poche, j’ai directement bifurqué vers le graphisme ! Je trouve que les concepts et la façon de penser un projet sont assez similaires entre ces deux domaines donc la transition s’est faite assez facilement.

J’utilisais déjà la suite Adobe à l’école d’archi, j’ai donc simplement suivi des tutos et beaucoup pratiqué pour me perfectionner. Et j’ai également retrouvé un lien avec le design textile en pratiquant la teinture végétale et la broderie à mes heures perdues.

Quelles sont/ont été les principales difficultés que tu rencontres/as rencontré dans ton activité de freelance ?

Quand je me suis lancée, ma principale difficulté était de poser des limites : je travaillais gratuitement et en plus je n’osais pas dire non si la personne que j’aidais me demandait de tout refaire après 2 mois de travail car elle avait complètement changé d’avis sur le format de sa plaquette et sur le style graphique qu’elle voulait (true story). Si j’avais un arrêt maladie de 3 jours à cause d’une grippe et que du coup je n’étais pas au travail – j’étais encore salariée à l’époque – donc une personne en a profité pour me demander de bosser sur un besoin de flyer au lieu de me reposer (true story aussi parmi tant d’autres !). Je pense qu’on passe tous par là, mais il faut assez vite sortir de ce fonctionnement et se faire payer, et surtout apprendre à dire non et à se respecter.

Quel conseil donnerais-tu a quelqu’un qui souhaite se mettre a son compte ?

Je crois que je lui dirais de bien regarder ses chiffres :

  • savoir combien de taxes vont lui être appliquées (vous pouvez vous renseigner auprès de la BGE, la CCI ou d’un comptable, tous ces services proposent des consultations gratuites)
  • bien envisager toutes les dépenses de son entreprise
  • voir combien de « salaire » il doit se verser pour payer son loyer, ses factures et simplement vivre

Cela lui permettra d’estimer le chiffre d’affaire à réaliser chaque mois (pensez aussi aux mois où vous prenez des vacances : il faudra peut-être compenser en faisant un plus gros CA les autres mois). En voyant ce chiffre, ça devient plus facile de fixer ses prix. Si vous pensiez facturer 100€ un projet qui vous prend 10h, vous vous apercevrez très vite que ce n’est pas viable, sachant qu’une partie de votre temps de travail sera occupé à chercher des clients, à répondre aux prospects, à gérer l’administratif…

C’est important que vous puissiez vous rémunérer correctement, sinon votre activité ne pourra pas durer, sauf si vous vivez chez vos parents ou que votre conjoint gagne bien sa vie, mais même dans ce cas, je pense que c’est bien d’essayer d’avoir votre propre liberté financière, au cas où votre situation change.

Connaître ses chiffres est selon moi le premier pas pour atteindre suffisamment de clients et pratiquer des tarifs juste pour eux ET pour vous.

As-tu des petites routines, des choses que tu as mis en place dans ton quotidien d’indépendante ?

Oui, beaucoup ! J’ai commencé par organiser et automatiser ce qui pouvait l’être dans mon entreprise, que ce soit pour la gestion de mes mails, la présentation des propositions que j’envoie à mes clients, l’enregistrement des fichiers finaux… J’ai mis en place des systèmes qui me font gagner du temps.

Au quotidien, je choisis les 3 tâches que je veux accomplir dans la journée. Cela me permet de ne pas me disperser dans mon énorme To Do List et d’être satisfaite à la fin de la journée plutôt que frustrée de ne pas avoir pu tout faire.

As-tu des outils magiques (appli/site/logiciel/livre) que tu utilises pour améliorer ton travail ?

Asana pour m’organiser et gérer les projets avec les clients : je les invite sur leur projet, ils ont ainsi accès à toutes les étapes du projet et à leurs échéances. Ainsi, j’ai rarement de débordements, mes clients me rendent en général leur retour à l’heure ce qui évite de prendre du retard dans les projets.

Je viens aussi de découvrir YNAB – You Need A Budget pour gérer mon budget pro et perso et ça me change la vie, je suis devenue complètement accro, ça m’aide vraiment à maîtriser mes dépenses et à anticiper les taxes et dépenses à venir. Malheureusement cette appli est payante mais de mon côté ça m’aide à économiser et à anticiper mes taxes donc je trouve que ça vaut le coup.

As-tu des envies ou des projets en tete pour la suite de l’aventure
Hello Nobo ?

Oui, des tonnes ! Comme je le disais avant, j’aimerais changer un peu l’orientation de mon blog pour le destiner particulièrement aux graphistes et autres créatifs freelances. J’aimerais partager mon expérience, mes difficultés et comment j’essaye de les surmonter, ou encore les choses que j’ai mises en place pour gérer plus sereinement mon activité. Je me dis que ça peut aider d’autres graphistes qui sont dans la même situation ou les personnes qui envisagent de se lancer.

J’aimerais beaucoup développer des cours en ligne car je me suis énormément formée comme ça ces dernières années. J’ai beaucoup appris sur la gestion du temps, de l’argent, des clients et sur le développement de mon entreprise en suivant des formations données par des américaines et je trouve que ça manque un peu en France. Il y en a mais pas forcément spécialisées pour les graphistes, ou en tout cas je ne suis pas tombée dessus.

Je n’en serais pas du tout là si je n’avais pas suivi ces cours en lignes, je ne me serais peut-être même pas lancée, alors je me dis que je pourrai ainsi apporter ma petite pierre à l’édifice et aider d’autres passionnés à se lancer et à progresser. De mon côté, dès que j’en finis une, j’en commence une autre car je vois bien que l’investissement en temps et en argent en vaut la peine, ça m’a toujours fait aller plus loin. Donc ça me plairait bien de transmettre à mon tour…

Et si vraiment je trouve le temps, j’aimerais beaucoup faire un podcast sur ces mêmes sujets.

Hello Nobo graphiste

Nolwen Le Bourhis – Hello Nobo

© crédits photo Emma Pellet

10 podcasts pour les entrepreneurs
Réseaux sociaux : 10 bonnes pratiques a adopter

Related Articles