La gazette de la Bande

LE BLOG

Rencontre avec Romain Saillet, fondateur de Story Tailor

La Bande aime aller à la rencontre des entrepreneurs, tous domaines confondus, pour découvrir leur parcours, avoir leurs retours d’expérience et échanger avec eux autour de la notion d’entrepreneuriat ! Cette semaine, nous avons rencontré Romain Saillet, fondateur de StoryTailor, serial entrepreneur, créatif et curieux !

Bonjour Romain, peux-tu d’abord te présenter en quelques mots ?  

Je m’appelle Romain Saillet et suis le fondateur de l’agence Story Tailor. Notre travail est d’accompagner les marques à prendre la parole pour raconter leur histoire et engager leurs audiences. Nous avons trois activités : du conseil, de la production de contenus et des cycles de formation.

L’entrepreneuriat a-t-il toujours été une évidence pour toi ?

Je crois que je suis devenu entrepreneur parce que je ne me voyais tout simplement pas travailler en entreprise. À l’époque, rien ne me donnait vraiment envie. J’ai également eu la chance qu’on me propose, dès mon Master 1, de donner des formations ; puis de produire des vidéos pour différentes entreprises en Master 2. Le pas vers l’entrepreneuriat a donc été très naturel.

Comment t’es-tu lancé concrètement dans l’aventure ?

Grâce à l’opportunité qui m’était faite de donner des cours en Licence. Pour des raisons administratives avec l’École, il a fallu que je crée mon auto-entreprise. Les choses se sont ensuite enchaînées : on m’a proposé de réaliser des films, dont un à San-Francisco. Cela a été une expérience incroyable qui m’a permise de gagner en visibilité, et d’avoir d’autres opportunités de réalisation pour des entreprises. Les choses ont suivi leur cours très naturellement, jusqu’au jour où j’ai dû aller à Paris pour travailler avec Luc Jacquet, réalisateur de La Marche de l’Empereur. Je me suis occupé de la communication d’un de ses films. Ça a été le déclic, j’ai décidé de tout quitter à Nantes pour venir m’installer à Paris.

Quelles ont été tes craintes et comment les as-tu surmontées ?

Bizarrement, je crois que j’ai plus de craintes aujourd’hui qu’à l’époque. Quand je me suis lancé, je me battais pour finir les fins de mois, trouver des nouveaux projets, mais je savais qu’au fond, si j’étais dos au mur, j’avais mes parents pour m’aider (ce qui est une énorme chance je le reconnais volontiers) ou des amis qui pouvaient me soutenir et même me donner de petites missions si je manquais de travail. En réalité, j’ai dû solliciter mon entourage une ou deux fois seulement en 10 ans. Mais pour moi, il est essentiel d’être entouré quand on se lance dans l’aventure. C’est plus rassurant.

Par contre, plus tu avances dans la vie, plus tu as des charges incompressibles, plus ta famille se construit, moins tu as le droit à l’erreur. C’est sans doute aujourd’hui donc que je commence à réaliser la folie… Mais cela fait parti d’un cycle, je pense. Il faut garder le cap !

Tu es un grand créatif, tu as toujours des projets en tête, qu’est-ce qui te stimule au quotidien ?

Les rencontres ! Il n’y a rien de plus excitant que de rencontrer de nouvelles personnes qui ont des problématiques, et de les aider à les résoudre pour qu’ils puissent atteindre leurs objectifs. Si tes clients partagent tes valeurs et ta vision du monde c’est d’autant plus stimulant, ce sont des rencontres et des projets porteurs de sens.

Quel est ton secret pour trouver l’inspiration nécessaire à ton processus créatifs ?

Je passe énormément de temps à faire de la veille sur Internet, à être à l’écoute de ce qui m’entoure. Pour moi, la curiosité est une règle d’or, c’est la clé de tout. C’est un challenge du quotidien et c’est une activité sans fin, très chronophage, mais qui est nécessaire.

Il faut ensuite échanger, partager, confronter notre vision avec d’autre personne, ses amis, ses proches, au gré des rencontres. La conversation est sans doute ce qui me permet d’apprendre le plus. Ce n’est pas sans raison que j’ai créé un programme qui s’appelle Conversation

Quels sont, selon toi, les outils/qualités indispensables de l’entrepreneur ?

Ma réponse va être très personnelle, je n’ai pas étudié la question à travers les yeux de chercheurs. La curiosité, l’écoute et la franchise me semblent être des qualités primordiales. Dans tous les domaines, il faut être en capacité d’écouter, de comprendre, d’avoir cette joie de découvrir et de collaborer tout en ayant la franchise de dire et poser les choses. Être freelance, c’est être assez solitaire, dans le sens où tu te retrouve seul face à tes décisions. Il est donc important d’être entouré de personnes avec qui tu peux être sans filtre. Parce que si tu commences à te mentir à toi-même et aux autres, les épreuves que tu peux rencontrer seront plus difficiles à surmonter.

Quel serait ton conseil pour les futurs et jeunes entrepreneurs ?

Ne croyez pas que tout le monde peut être un entrepreneur. Je ne sais d’ailleurs pas si j’en suis un moi-même… Je me considère plutôt comme un artisan, c’est pour ça que l’agence s’appelle StoryTailor. Le plus important est toujours avoir en tête que ce n’est pas une fin en soi, et que tout est possible. Tu peux te lancer dans l’aventure, créer ton entreprise, mais demain, tu pourras aussi devenir salarié et cela n’est pas grave. Les chemins peuvent être enrichissants partout.

La seconde chose est de s’entourer, je ne le dirai sans doute pas assez. Il ne faut pas s’enfermer dans son idée, dans son produit, dans sa marque. Vous aurez tort un très grand nombre de fois. Il faut savoir le reconnaître, se questionner, et avancer.

Et enfin, soyez patient ! Parce que la solidité de votre entreprise repose sur le réseau que vous allez constituer et non pas uniquement sur votre produit. Votre produit va mourir plus rapidement que vous. Donc prenez le temps de vous constituer un réseau, une communauté. Cela vous permettra de sentir le marché, et d’éviter de vous tromper. Être entrepreneur c’est souvent être en capacité de designer une solution en fonction d’un problème, et non l’inverse.

Pour aller plus loin…

Découvrez les vidéos inspirantes de Romain sur sa chaîne Youtube.

Youtube Romain Saillet

Soirée de lancement Bande a part nantes
AppBlock, l'appli pour rester concentré

Related Articles